Imprimer cet article Envoyer cet article

Claire Reichenbecher : renouveler les adhérents

Élections MSA 2015

Claire Reichenbecher

Claire Reichenbecher, salariée du Crédit agricole, est élue MSA du 2e collège et membre de l’échelon local Métropole lilloise. © Eve Dusaussoy

« Ma priorité en tant qu’élue de la Mutualité sociale agricole, c’est la question du renouvellement des adhérents. Il faut affilier les enfants à la MSA, sinon notre régime particulier va disparaître. »
C’est parce qu’elle travaille au Crédit agricole que Claire Reichenbecher, 37 ans, a mis le pied à la MSA. « Au début, je ne savais pas trop ce qu’était la MSA. Comme beaucoup de gens, je pensais qu’il s’agissait d’une mutuelle. »

Dynamique, le petit brin de femme participe à de multiples activités et fait la connaissance de plusieurs élus MSA sur le territoire de la métropole lilloise. En 2005, l’un d’eux lui propose de faire partie d’une liste. « J’ai accepté pour rendre service, sans grande conviction au départ. Car, à vrai dire, je ne savais pas trop en quoi consistaient les missions d’élu à la MSA. »

Lors des réunions chacun s’exprime

Claire Reichenbecher endosse pourtant bien le rôle et finit même par y prendre goût. « Au début je me demandais si j’avais vraiment ma place car je n’étais que salariée du Crédit agricole, je n’étais pas agricultrice, je n’avais  jamais baigné dans le monde agricole… Mais, au final, je me suis rendu compte que c’est nous, les femmes, qui sommes plus porteuses du message MSA car c’est souvent de nous que dépend le régime d’affiliation de nos enfants. J’avais donc moi aussi mon rôle à jouer, en tant que femme et mère de deux enfants.»

« J’avais (…) mon rôle à jouer, en tant que femme et mère de deux enfants. »

En 2010, elle intègre le comité d’échelon local montreuillois et en 2013 celui de la métropole lilloise : « Je voulais entrer encore plus dans le vif du sujet, diversifier mes connaissances et engager vraiment des choses. Lors des réunions du comité, chacun s’exprime. C’est un moment d’échanges intéressant. » Le comité apprécie son franc-parler, son sens aigu de l’engagement, mais aussi son humour piquant, qui ajoute encore plus de convivialité aux réunions.

Son cheval de bataille : le renouvellement des adhérents MSA. « J’ai remarqué que, souvent, les enfants sont affiliés au régime de protection sociale de leur mère. Si celle-ci ne travaille pas dans le secteur agricole, ils sont au régime général. Beaucoup d’enfants d’agriculteurs ne sont donc pas affiliés au régime agricole alors qu’ils pourraient l’être. Il y a donc une action à mener auprès des exploitants hommes  selon moi.»

Trouver les arguments pour convaincre

Lors des animations que le comité d’échelon local organise avec les services de prévention de la MSA Nord-Pas de Calais, Claire Reichenbecher ne perd pas de vue cet objectif. Elle participe ainsi à deux fêtes de terroir autour de l’alimentation ; un moyen d’attirer le grand public et de le sensibiliser à l’importance de la pérennisation du régime de protection sociale agricole.

« Ces manifestations sont importantes pour rencontrer les gens, se faire connaître d’eux et enlever cette fausse image qu’ils ont souvent de la MSA. »  Son côté commercial, qu’elle développe au quotidien dans le secteur de la banque, est un atout pour le groupe : elle lie de bons contacts et sait trouver les arguments pour convaincre.

En mai 2013, elle participe au rallye santé, organisé avec la santé et sécurité au travail et la prévention santé de la MSA Nord-Pas de Calais, pour les 120 ans de l’Institut de Genech (établissement d’enseignement général, professionnel et technologique, qui propose des formations dans les métiers de la nature et de l’environnement). Dans trois salles de classe, 14 ateliers sont proposés sur la prévention des risques, l’alimentation, la santé… L’occasion d’entrer en contact avec près de 1 500 visiteurs (voir notre article).

Au rallye santé à l'institut de Genech, 2013 © MSA Nord-Pas de Calais
Au rallye santé à l'institut de Genech, 2013 © MSA Nord-Pas de Calais
© MSA Nord-pas de Calais
 © MSA Nord-pas de Calais
© MSA Nord-pas de Calais
 © MSA Nord-pas de Calais
© MSA Nord-pas de Calais
 © MSA Nord-pas de Calais
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

« En tant qu’élus, nous interpellions les gens à l’entrée du parcours, pour identifier leur niveau de connaissance de la MSA, et leur expliquer si besoin ce qu’était le régime de protection sociale agricole et ce qu’il apportait à ses adhérents. Cela fait partie de notre rôle d’élu. Nous servons de relais pour les personnes qui ont un besoin sur le territoire, et nous sommes aussi les ambassadeurs de la MSA, nous portons ses messages vers le grand public. »

 

Lire aussi

Rencontre avec Étienne Billaud, élu MSA du Nord et président de l’échelon local de Lille Métropole.

Interview de Thérèse Duriez, élue MSA du Pas-de-Calais et présidente de l’échelon local du Ternois Est.

Eve Dusaussoy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *