Imprimer cet article Envoyer cet article

De l’oxygène pour les aidants (2/2) « Bulles 2 » : pour essaimer au national

© Eve Dusaussoy/Le Bimsa

Dans une perspective de déploiement du service de répit à domicile Bulle d’air au niveau national, un plan d’action a été établi pour 2017-2019 : objectif Bulles 2.

Un appel à projets, lancé en mars 2017, a permis à un jury composé de représentants de la CCMSA, d’Agrica, d’Handéo et de la MSA Alpes du Nord (à l’origine du service Bulle d’air), de retenir, pour l’heure, huit projets portés par huit caisses de MSA.

Ces projets répondent aux exigences du cahier des charges en ce qui concerne les caractéristiques du territoire, le nombre de personnes âgées et/ou en situation de handicap, l’offre de services existante sur le territoire,  l’orientation des politiques sociales locales, le budget alloué au projet, son plan de développement, etc.  

Un accompagnement sur mesure

Les caisses retenues bénéficieront d’un accompagnement sur mesure pendant trois ans pour mettre en place le service de répit à domicile par l’intermédiaire de structures ou de services locaux existants ou à créer. Les caisses et les structures intégrées au réseau Bulle d’air adhèreront au réseau Laser emploi, créé par la MSA, qui regroupe des structures d’insertion par l’activité économique et des associations de services à la personne. Laser emploi financera en retour l’accompagnement individuel et collectif des caisses et des structures, la CCMSA participant, quant à elle, au démarrage des services, à hauteur de 10 000 euros par an sur la durée du projet.

Des pools de relayeurs

Le troisième séminaire national d’accompagnement collectif a eu lieu à la caisse centrale, à Bobigny, les 30 novembre et 1er décembre 2017. L’occasion, pour les nouveaux pilotes du réseau Bulle d’air, d’aborder la question du recrutement, de la mobilisation des pools de relayeurs –  retraités et étudiants du secteur sanitaire et social, professionnels de l’aide à domicile… –  et de leur formation.

À l’ordre du jour également : la marque et le label Bulle d’air. Cette labellisation progressive sur cinq ans permettra aux structures de garantir une qualité de services à destination des aidants et de leurs proches accompagnés. Elle définit des critères de services minimums attendus, vise à faire connaître et valoriser le répit à domicile, à développer des services en adéquation avec les spécificités locales ou encore à animer un réseau dans une logique de partage de savoir-faire et d’expériences.

Un guide référentiel, présenté lors du séminaire, permettra aux structures de piloter leurs indicateurs, leurs engagements et de bénéficier d’un outil d’autodiagnostic. La première visite de conformité au label sera réalisée par un binôme caisse centrale de la MSA-Laser emploi dès juillet 2018.

 

LIRE AUSSI 

De l’oxygène pour les aidants

Eve Dusaussoy

Comments are closed.