Imprimer cet article Envoyer cet article

Depuis que la charte Aînés… (1/2)

MSA Sud Champagne (Haute-Marne)

Une journée pour les aidants familiaux a été organisée le 18 avril 2015, à la salle des fêtes de Longeau. © MSA Sud Champagne

Une journée pour les aidants familiaux a été organisée le 18 avril 2015, à la salle des fêtes de Longeau. © MSA Sud Champagne

Une charte territoriale des solidarités avec les aînés a été signée pour trois ans, le 27 mai 2014, sur les cantons de Longeau et de Prauthoy, en Haute-Marne. Un doublé pour la MSA Sud Champagne et un trait d’union entre les âges.

Ce programme a pour vocation de lutter contre l’isolement des 2 700 retraités résidant sur la communauté de communes Auberive Vingeanne Montsaugeonnais (CCAVM). Des actions d’information, de services et d’animations sont proposées sur 36 communes situées au sud du département.

Initié par la MSA Sud Champagne, le dispositif fait suite à un diagnostic territorial : les plus de 60 ans représentent 25,8 % de la population (un chiffre supérieur à la moyenne nationale, de 22,6 %) ; 42 % ont plus de 75 ans. « Nous avons observé la présence de personnes du 4e âge sans famille, avec peu de contacts. Les habitants de Longeau ne se déplacent pas à Prauthoy et inversement », explique Christine Forgeot, travailleur social et animatrice de la charte avec sa collègue, Céline Cuccuru. « Et puis, il y a cette génération « sandwich » de jeunes retraités qui s’occupent à la fois de leurs petits-enfants et de leurs parents vieillissants. Ils ont peu de temps pour s’investir ailleurs. Cela explique notamment l’essoufflement de la participation dans les associations locales. »

Des constats partagés lors d’une réunion publique de lancement, le 12 mai 2014, avec les collectivités territoriales, les professionnels de santé et les acteurs associatifs qui agissent en direction des personnes âgées : conseil départemental, CCAVM, mairies de Longeau et de Prauthoy, hôpital de Langres, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Saint-Augustin à Percey-le-Pautel, réseau gérontologique Sud Haute-Marne, fédérations départementales des Foyers ruraux et de Générations mouvement.

Donner la parole aux aînés…

Une cinquantaine d’habitants du secteur, d’élus locaux et de représentants des structures partenaires se mobilisent. Trois commissions sont constituées pour répondre aux sujets de préoccupation : identité de territoire, aide aux aidants, bénévolat – vie associative.

Pour marquer le terrain, la première renomme le dispositif, « Vingeanne Badin’Âges », en référence aux deux rivières qui traversent la circonscription. Un titre qui sert aujourd’hui à un journal de huit pages dont le premier numéro a été diffusé en juillet 2015 à 4 500 exemplaires. Faisant la part belle aux témoignages d’anciens, sa ligne éditoriale s’adresse à tous les lecteurs, quel que soit leur âge.

Témoignage

Françoise Ribault, membre de la commission "identité de territoire". © Christophe Gatschiné

Françoise Ribault, membre de la commission « identité de territoire ». © Christophe Gatschiné

« Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous dire ? » C’est la réponse des seniors à mes demandes d’interview. Progressivement, ces enfants du pays ouvrent leur porte, leur coeur, et racontent leur vie, leurs passions. Pour peu que l’on y prête attention, on découvre dans nos villages des destins extraordinaires. Tout un patrimoine culturel à valoriser et à transmettre aux jeunes, parmi d’autres motifs de rencontres entre les générations. J’apprends tellement que j’ai des sujets en réserve pour les trois prochains numéros de Vingeanne Badin’Âges.

Au sommaire notamment du numéro de lancement : le portrait de Marcel Frenisy, forgeron. Gilbert Pataille, membre de la commission "aide aux aidants". © MSA Sud Champagne

Au sommaire notamment du numéro de lancement : le portrait de Marcel Frenisy, forgeron. © MSA Sud Champagne

Il faut dire que je suis correspondante du Journal de la Haute-Marne depuis dix ans et chargée du développement touristique de la CCAVM. J’ai donc été désignée volontaire au comité de rédaction ! Je fais profiter de mon expérience et de mes réalisations précédentes : la création de La Maison du Houblon à Rivière-les-Fosses et l’ouverture d’un musée école à Choilley-Dardenay. Dans ces lieux, je fais s’exprimer retraités houblonniers et anciens écoliers.

Le comité de rédaction et de relecture s'est réuni les 4 mars, 23 avril et 11 juin 2015. © MSA Sud Champagne

Le comité de rédaction et de relecture s’est réuni les 4 mars, 23 avril et 11 juin 2015. © MSA Sud Champagne

Notre premier bulletin a tout de suite été lu, en entier. Sa formule courte et claire a plu ; on m’a appelée pour en avoir d’autres exemplaires. Même si la charte se termine dans deux ans, on sera rôdé pour continuer.

À côté de Françoise Ribault, Hubert Morisot, ancien délégué de la MSA Sud Champagne,

À côté de Françoise Ribault, Hubert Morisot, ancien délégué de la MSA Sud Champagne, et Brigitte Claudon, déléguée et ancienne administratrice, tous deux membres de la commission « identité de territoire ». Le prochain numéro de Vingeanne Badin’Âges
sortira d’ici la fin de l’année. © Christophe Gatschiné

 … Libérer celle des aidants

Afin d’offrir aux aidants familiaux la possibilité d’évoquer leur situation en profitant d’un instant à eux, une journée leur a été consacrée le 18 avril 2015, à la salle des fêtes de Longeau. 23 d’entre eux ont décrypté et dédramatisé leur statut à travers des saynètes, avant de se distraire : jeux de société, massages, valse… Des loisirs auxquels il est souhaité que les personnes à mobilité réduite puissent accéder. Une réflexion est ouverte pour l’achat d’un minibus afin de les conduire aux événements culturels.

Témoignage

Gilbert Pataille, membre de la commission "aide aux aidants". © Christophe Gatschiné

Gilbert Pataille, membre de la commission « aide aux aidants ». © Christophe Gatschiné

Je représente le réseau gérontologique Sud Haute-Marne (centre hospitalier de Langres) dont je suis président. Le 28 mai 2013, à Chalindrey, nous avons organisé une « rencontre des acteurs de la gérontologie », en partenariat avec le conseil départemental, l’hôpital, la Carsat Nord-Est et la MSA. L’objectif était d’identifier nos problématiques communes et de renforcer la collaboration entre professionnels de santé et du domaine social. À l’issue des présentations, le soutien aux accompagnants familiaux est apparu comme l’une des priorités, avec la question du transport entre le domicile et l’Ehpad ou le CH Langres.

8,3 millions de personnes sont concernées, selon l’association française des aidants. Ici, c’est 20 % de notre population. C’est dire le niveau de prise de conscience à avoir. D’autant que les intéressés ne se voient pas comme aidants – on est enfant ou époux d’une personne dépendante avant tout – et la perspective de la perte d’autonomie d’un proche fait peur. Le contexte financier est difficile et l’offre de soins en mouvement. À nous decommuniquer et d’agir avec bon sens, sans bureaucratie. Faire émerger collectivement des dispositifs permettant le répit (le don de RTT par exemple), tout en tenant compte des capacités d’accueil médical et en favorisant le maintien à domicile.

L’agenda de la rentrée

  • du 12 au 18 octobre : « Semaine bleue (semaine nationale des retraités et personnes âgées) organisée par le relais service public de Prauthoy ;
  • le 17 octobre : fête des associations de la CCAVM (tables rondes, témoignages, après-midi ouverte au public : stands associatifs, atelier maquillage, improvisations théâtrales…) ;
  • du 17 octobre au 28 novembre : 25e édition du festival Les diseurs d’histoires » organisé par les Foyers ruraux de Haute-Marne ;
  • le 21 novembre : 2e journée à destination des aidants familiaux à la salle des fêtes de Longeau, sur le thème de la mémoire (échanges et exercices pratiques avec un médecin gériatre et deux intervenants d’un établissement et service d’aide par le travail, repas et karaoké).

Contacts : Christine Forgeot au 03 25 43 54 88 ou Céline Cuccuru au 03 25 30 26 05.

LIRE AUSSI

Une charte territoriale des solidarités avec les aînés dans l’Aube.

 

Christophe Gatschiné

--

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *