Imprimer cet article Envoyer cet article

Depuis que la charte Aînés… (2/2)

MSA Sud Champagne (Aube)

Aidants familiaux

© Absolut 100/Istockphoto.

Depuis le 5 mai 2014, une charte des solidarités avec les aînés est à l’œuvre dans l’extrême ouest du département.

Elle couvre la communauté de communes de l’Orvin et de l’Ardusson : « 26 villages du canton de Marcilly-le-Hayer et d’une partie de ceux de Romilly et de Nogent-sur-Seine », confirme Carine Bourgeois, travailleur social à la MSA Sud Champagne. Chacune dans leur domaine de compétence, trois commissions sont à l’initiative : amélioration des services à la population, loisirs – se connaître, et santé – habitat.

Première réalisation, une représentation théâtrale sur le thème de la dépendance, lors de l’assemblée générale des 60 ans de l’ADMR (aide à domicile en milieu rural), le 18 septembre 2014, à Marcilly-le-Hayer.« Cela nous a permis de lancer officiellement la charte devant 150 aidants familiaux, bénévoles, membres de centres communaux d’action sociale et représentants d’institutions médico-sociales. »

Une émulation qui gagne ensuite le tissu culturel avec la réunion, le 30 janvier 2015, sur la même commune, des clubs du 3e âge du secteur afin qu’ils partagent leurs activités (jeux de société, jeux de cartes, sorties et voyages).« La plupart d’entre eux connaissent des difficultés pour recruter de nouveaux adhérents ; les effectifs diminuent. Ils ont pu nouer des contacts propices à de futures coopérations. En septembre, notre journée des “Talents du territoire” (peinture, photo, art floral, patchwork, bijoux, danse de salon, gymnastique) suscitera peut-être des vocations. »

Parce qu’il est important de vivre sereinement le quotidien chez soi, sans peur d’être importuné voire abusé, il a été décidé de dire « Stop aux arnaques ». À Marigny-le-Châtel, le 16 février 2015, sur la base de cas relevés localement (démarchages pour travaux ou crédits à la consommation, dépannages, loteries), juriste du centre d’information sur les droits des femmes et des familles, et gendarmes ont appris à 70 personnes à repérer les signes de mauvaises intentions et à s’en prémunir. Le mois suivant, c’est un notaire qui venait désamorcer les potentiels litiges familiaux liés à une mauvaise compréhension des modalités de la succession.

« Nous réfléchissons au lancement d’une gazette pour informer les habitants et les acteurs locaux de toutes les actions et manifestations. » De nouvelles pages à écrire main dans la main avec les aînés.

Rendez-vous de rentrée

Le 22 septembre : salon « Bien vivre chez soi » à la salle socioculturelle de Faux-Villecerf (présentation de matériel médical, stands massage/bien-être et diététique).

Pour tous renseignements, contactez Isabelle Rémy-Boudon, au 03 25 39 01 92 ou Carine Bourgeois au 03 25 43 54 51.

Lire aussi

Une charte territoriale des solidarités avec les aînés en Haute-Marne.

 

Christophe Gatschiné

--

Comments are closed.