Imprimer cet article Envoyer cet article

Des gestes simples Mal de dos en agriculture (5/7)

 

Les bons gestes

© JM Delage/ CCMSA Image(s)

La colonne vertébrale est très souvent sollicitée dans les activités quotidiennes, particulièrement au travail. Le port de charges, les positions inconfortables, les contraintes répétées requièrent des efforts importants qui peuvent progressivement détériorer les vertèbres, les disques vertébraux, les muscles, les ligaments et provoquer des douleurs situées principalement au bas du dos.

Économiser son dos. L’apprentissage de gestes simples et une bonne hygiène de vie – des loisirs, des moments de détente, une alimentation saine et équilibrée, un bon sommeil, une literie de qualité -peuvent permettre de ménager son dos.

Soulever sans risque. S’aider des bras et des cuisses permet de répartir la charge et de soulager son dos. Il faut, pour cela, se placer le plus près possible de la charge, écarter les pieds, fléchir les jambes et soulever à la force des cuisses.

Fractionner les charges trop lourdes. Il faut tenter de les porter à plusieurs dès que c’est possible, ou utiliser des outils ou des équipements de manutention.

Éliminer les positions inconfortables. Choisir les postures les moins pénibles et organiser son travail afin d’éviter l’inclinaison exagérée du corps, les flexions et torsions du tronc ou du cou, les efforts prolongés ou l’immobilité, les stations assises prolongées. Régler son plan de travail à la bonne hauteur.

Bien choisir et régler son siège. Au travail, c’est important. Sur les tracteurs, les machines agricoles… les vibrations provoquent de l’inconfort et augmentent  les troubles vertébraux, l’efficacité de la suspension est donc primordiale. Éviter également les montées et descentes trop rapides des engins.

◗ Des facteurs aggravants. Le travail dans le froid et le stress interviennent également par effet cumulatif, pour expliquer les douleurs dorsales des travailleurs agricoles

Quelques Chiffres

 Parmi les accidents du travail, plus d’I/10 concerne le dos.

 Parmi les exploitants les éleveurs sont les plus touchés par ces accidents : 50 %

30 % des accidents du travail liés au dos chez les salariés concernent les secteurs des jardins et espaces verts, cultures spécialisées et viticulture.

Lire aussi :

Mal de dos en agriculture (1/6)

Halte à la douleur (2/6)

Deux entreprises témoignent (3/7)

Les paysagistes font face (4/7)

Attention aux vibrations ! (5/7)

Formation : le mouton file un bon coton (7/7)

 

--

Comments are closed.