Imprimer cet article Envoyer cet article

En Auvergne, que faire face à l’ambroisie ?

Auvergne

© MSA Auvergne

Alors que l’ambroisie se généralise en Auvergne et cause de plus en plus d’allergies, la MSA Auvergne, en partenariat avec la fédération régionale de lutte et de défense contre les organismes nuisibles, a organisé plusieurs réunions d’information, sur les zones géographiques les plus touchées. L’occasion d’échanger et de relancer la mobilisation avant la saison pollinique.

L’ambroisie, plante originaire d’Amérique du Nord, serait apparue en France dès 1865 via un lot de graines de fourrage. Depuis, elle ne cesse de s’étendre, en Auvergne notamment, plaçant la région en tête des zones les plus touchées de France. Cette plante prolifère partout : chantiers, terres à l’abandon, bords de routes, champs… Elle s’installe et libère, entre les mois d’août et d’octobre, des millions de grains de pollen très allergisants.

Le pollen de l’ambroisie provoque des réactions allergiques chez 6 à 12 % de la population. Ainsi, de nombreuses rhinites, conjonctivites, trachéites, asthme, eczéma… sont liées à cette plante. Les symptômes, bien que peu différents de ceux observés dans d’autres allergies, sont assez similaires aux symptômes du rhume des foins mais souvent plus prononcés. Il suffit de cinq grains de pollen par m3 d’air pour que les manifestations allergiques apparaissent. Dans 50 % des cas, il peut y avoir apparition de l’asthme ou son aggravation.

Une Fredon, pas un frelon !

L’impact de cette plante est donc à la fois environnemental, sanitaire et économique. En effet, les personnes allergiques consomment beaucoup de médicaments, certains sont même contraints de se mettre en arrêt de travail. Cela représente des sommes importantes dans une région comme l’Auvergne.

À l’initiative de l’association internationale de l’ambroisie, le 24 juin 2017, se déroulait la journée internationale de lutte contre cette plante. En Auvergne, la MSA, par le biais de ses échelons locaux, s’est associée à la fédération régionale de lutte et de défense contre les organismes nuisibles (Fredon), missionnée par l’agence régionale de santé afin d’animer et de coordonner le plan de lutte contre l’ambroisie sur le territoire, pour organiser une nouvelle fois des réunions d’information.

© MSA Auvergne

Cette démarche avait permis cette année de réaliser quatre réunions d’information dans les départements agricoles les plus touchés, regroupant plus de 80 participants très soucieux de ce problème.

Ces rencontres, associant les partenaires institutionnels et locaux du monde agricole et rural, ont pour objectif d’informer et d’alerter les habitants des dangers de l’ambroisie. Le service santé-sécurité au travail de la MSA Auvergne apporte, en complément des conseils de la Fredon, son diagnostic technique et ses conseils médicaux. Il intègre ainsi pleinement sa mission de prévention face aux risques liés à l’ambroisie.

Enfin, pour agir plus rapidement et plus efficacement contre l’ambroisie sur notre territoire, il existe l’application mobile « Signalement ambroisie » téléchargeable gratuitement. Elle permet la géolocalisation et le signalement des plants en quelques secondes à partir d’une photo. Cette démarche alerte le référent sur la commune qui pourra ensuite procéder à son élimination.

--

Comments are closed.