Imprimer cet article Envoyer cet article

En quelques dates Un réseau de mutuelles pour les cotonculteurs burkinabè (4/7)

Groupe de cotonniers récoltant dans un champ à proximité de Bala (Burkina Faso)

© Gildas Bellet

Plusieurs années de coopération ont été nécessaires pour installer les mutuelles de santé avec les producteurs de coton de la province du Houët (région des Hauts-Bassins). Zoom sur les grandes étapes.

Avril 2007

Ouverture d’une mutuelle de santé « pilote » pour les cotonculteurs de Karangasso-Sambla (province du Houët), dans le cadre d’une initiative du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France à Ouagadougou et de la MSA des Charentes et en partenariat avec le Réseau d’appui aux mutuelles de santé (RAMS).

2009

Lancement du projet « appui technique à l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina Faso (UNPCB) pour l’initialisation d’un réseau régional de mutuelles de santé », financé par la Commission européenne.
D’une durée de cinq ans, il est porté conjointement par l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina Faso (UNPCB) et par la caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (CCMSA), en partenariat avec la MSA des Charentes et le RAMS.
Objectif : développer trois nouvelles mutuelles dans les départements de Péni, Bama et Satiri sur le modèle de celle créée à Karangasso-Sambla, et réunir ces structures au sein d’un réseau régional de mutuelles de santé professionnelles.

Avril 2010

Ouverture de la mutuelle de santé de Péni.

JUILlET 2010

Constitution du réseau destiné à fédérer les mutuelles créées pour les cotonculteurs.

Mai 2011

Création de la mutuelle de Satiri.

Novembre 2011

Inauguration de la mutuelle de santé de Bama.

Décembre 2013

Conférence finale à Bobo-Dioulasso réunissant les partenaires du projet et des représentants politiques de la région des Hauts-Bassins. Le financement européen se termine mais l’UNPCB (Union nationale des producteurs de coton du Burkina Faso) prend le relais et veut étendre l’initiative à d’autres territoires.

 

Lire aussi

Sommaire de notre dossier. Mutuelles de santé au Burkina Faso.

Les cotonculteurs s’engagent pour leur santé. Au Burkina Faso, la population agricole et rurale ne bénéficie pas d’une couverture sociale et a du mal à accéder à des soins. Pour inverser la tendance, quatre mutuelles de santé ont été créées dans le sud-ouest de pays. Une initiative professionnelle solidaire qui a bénéficié de l’expertise de la MSA.

Témoignage d’Harouna Padiene, responsable de l’antenne du Réseau d’appui aux mutuelles de santé de Bobo-Dioulasso, partenaire local de toutes les étapes.

Une protection sociale en devenir. Le gouvernement burkinabè envisage de s’appuyer sur les initiatives de création de mutuelles pour bâtir une assurance maladie universelle et permettre ainsi un large accès des populations aux soins de santé.

« La maladie n’a pas de date ». Interview de Karim Traore, président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina Faso (UNPCB).

Point de vue de Dominique Marmier. Producteur de lait en Franche-Comté, il est administrateur de la caisse centrale de la MSA et a suivi, depuis 2010, ce projet de coopération au Burkina Faso. Regard sur cinq ans de travail commun.

--

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *