Imprimer cet article Envoyer cet article

Jean-Marie Jund: « Je suis un relais »

Élections MSA 2015

Jean-Marie Jund, élu MSA d'Alsace du 2e collège dans le canton de Schirmeck © Sylviane Gavillot

Au 18e siècle, le pasteur Oberlin officie dans la paroisse de Walsderbach. On prête à cet homme hyperactif la création de l’école maternelle ou encore la démocratisation de  l’enseignement agricole  au sein de sa commune. Plus de deux siècles plus tard, Jean-Marie Jund, élu MSA de la même localité, épaule les adhérents de son canton et multiplie les actions de prévention.

Aucun enjeu religieux dans sa démarche mais une réelle envie d’être présent auprès des affiliés MSA : «  Dans les montagnes vosgiennes, certains agriculteurs n’osent pas venir parler de leurs soucis. C’est à nous d’aller les voir et de les sensibiliser à certains problèmes. Parfois, je reste plusieurs heures à discuter. C’est difficile pour eux de se livrer. »

 

Un élu sur tous les fronts

La création du Label rouge volaille en Alsace, des interventions en France et en Allemagne sur la pratique de l’élevage ou encore le poste de délégué de Groupama : Jean-Marie Jund possède un CV « long comme le bras ». C’est cette expérience du terrain qui lui permet d’intervenir en tant qu’élu MSA lors des réunions de l’Agence régionale de santé (ARS). Ces rassemblements permettent d’identifier les besoins en santé et en prévention sur le territoire. Jean-Marie apporte son point de vue et relève les difficultés subies par les agriculteurs. « Je suis seulement un relais mais cela permet de mettre en place des actions adaptées aux besoins des affiliés. »

En collaboration avec l’échelon local et son animatrice, Sylviane Gavillot, il organise des réunions d’information sur le cancer du sein, de la prostate ou encore sur la maladie de Lyme. Et pour que l’impact de ces initiatives soit maximal, Jean-Marie rédige à chaque fois un article pour le journal local, Les dernières nouvelles d’Alsace : « J’ai l’habitude  de travailler pour eux depuis 50 ans maintenant, alors quand je leur propose un article, ils le diffusent. Je pense que c’est important de faire connaître la MSA et de montrer toutes les actions que l’on propose. » L’Alsacien avoue être prêt pour un quatrième mandat « si on veut bien de moi », ironise-t-il.  Malgré les années, Jean-Marie continue de défendre les valeurs portées par la MSA et espère défendre les intérêts des agriculteurs encore longtemps.

Jérémy Lemière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *