Imprimer cet article Envoyer cet article

Logement : anticiper le handicap

Le forum habitat et prévention, le 8 octobre 2012, à Bourg-en-Bresse (Ain).

Le forum habitat et prévention s’est tenu le 8 octobre 2012 à Bourg-en-Bresse (Ain), dans le cadre du salon habitat, en présence de Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité (au milieu). © Anne Pichot de la Marandais

Dans le cadre du salon habitat de Bourg-en-Bresse, plusieurs organismes, dont la MSA Ain-Rhône, ont organisé le 8 octobre 2012 un forum habitat et prévention. Pour anticiper l’aménagement de son domicile dans l’éventualité d’une perte d’autonomie.

Du 5 au 8 octobre 2012, a eu lieu à Bourg-en-Bresse, dans l’Ain, le 35e salon régional de l’habitat, sur le thème : habitat et prévention. Cette année, ce sont les aménagements pour l’accessibilité des personnes handicapées, des personnes âgées, de la petite enfance et des personnes dépendantes qui ont été déclinés. Le parc des expositions, qui accueillait la manifestation, est d’ailleurs lui-même en travaux de rénovation pour le mettre aux normes et le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite.

Un forum habitat et prévention

Pour être en phase avec le thème choisi par les organisateurs du salon, plusieurs organismes se sont regroupés pour organiser un forum habitat et prévention. « L’initiative en revient à Pact 01 (Protection, amélioration, conservation et transformation de l’habitat) de l’Ain, à la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) Rhône-Alpes et au Clic (Centre local d’information et de coordination gérontologique) du bassin burgien qui souhaitaient mener une action de prévention pour l’habitat des seniors, retrace Myriam Fanget, conseillère gérontologique à la MSA Ain-Rhône. Ces trois organismes ont ensuite sollicité d’autres partenaires : le Conseil général, acteur essentiel, la MSA Ain-Rhône, les caisses de retraite complémentaire, la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) de l’Eure, la direction départementale des territoires et la coordination du handicap. Nous avons décidé d’être présents sur les quatre jours du salon de l’habitat, afin d’y présenter nos activités au public sur un stand commun et d’organiser un forum habitat et prévention. »

Anticiper l’aménagement de son logement

« C’est la première fois que tous ces organismes se regroupent pour proposer une action commune dans le cadre de ce salon. Le but est de faire passer le message qu’il faut anticiper l’aménagement de son logement. Il est préférable d’envisager maintenant certains travaux, même s’ils ne sont pas utiles dans l’immédiat, car ils peuvent le devenir plus tard. Par exemple, penser à installer une douche plutôt qu’une baignoire ou bien remplacer quelques marches par un plan incliné. » Ou bien encore, en cas de construction, prévoir des portes suffisamment larges pour permettre le passage d’un fauteuil roulant. Afin de faire prendre conscience aux personnes valides des difficultés que rencontrent les personnes handicapées dans leurs déplacements, le public était invité, sur le stand, à se déplacer en fauteuil roulant en parcourant un chemin semé d’embûches : les visiteurs qui ont tenté l’expérience ont reconnu que « le fauteuil est difficile à manœuvrer ».

Le vieillissement, un enjeu de société

Le forum habitat et prévention s’est déroulé sous la forme de trois conférences et d’une table ronde, accessible à toute personne intéressée ou concernée par le sujet. Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité, a déclaré que « le vieillissement de la population est un enjeu de société. Depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, des étapes ont été franchies et beaucoup de chemin a été parcouru : depuis cette date, la France a fait d’énormes progrès. » Cette loi introduit notamment l’obligation, en 2015, de rendre accessibles aux personnes handicapées les transports en commun, la voirie et les établissements recevant du public (écoles, bibliothèques…), les hôtels, les commerces, les locaux de travail. « 2015, c’est incontournable : les associations de personnes handicapées se sont battues pour l’obtenir. » Cyril Goutte, de la direction départementale des territoires, qui a fait le point sur la façon dont s’est mise en œuvre en sept ans cette réglementation dans l’Ain (réalisation des diagnostics d’accessibilité par les communes, les communautés de communes et les établissements recevant du public ; création des commissions communales sur l’accessibilté ; élaboration des schémas directeurs sur l’accessibilité des transports), constate que « les travaux effectués pour améliorer l’accessibilité augmente également la qualité des usages pour tout le monde ».

Réaménager le lieu de vie suscite de l’inquiétude

Rester dans son domicile, partir en établissement : comment choisir ? Marie-Luce Bertrand, psychologue, recommande aux accompagnants de personnes âgées en perte d’autonomie de « s’interroger sur les besoins, les envies et les désirs de la personne vieillissante. Il faut laisser à la personne dépendante le droit de décider et de choisir ce qui est bon pour elle, ne rien lui imposer. La dépendance implique l’intervention d’une tierce personne qui ne doit pas tout faire à sa place, surtout pas décider à sa place, mais l’aider dans sa prise de décision, voir avec elle ce qui est le mieux pour elle, lui laisser le temps de la réflexion, échanger avec elle et être à son écoute. Il faut qu’elle puisse s’exprimer. Il faut aussi entendre ses angoisses et ses plaintes. Il ne faut surtout pas la priver de tout choix, car le risque c’est la révolte, la démission ou la résignation. Tout l’art est dans la négociation et c’est difficile parce qu’on parle de handicap. Réaménager le lieu de vie suscite de l’incertitude. »

Avoir accès à tout, sans difficulté

Rester dans son logement, oui mais à condition qu’il soit adapté au handicap. Telle est la préoccupation majeure de Gabriel Desgrouas, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) de l’Eure et de Handibat développement. « Chacun doit avoir accès à tout, sans difficulté », clame-t-il. Depuis 2000, il mobilise les artisans du bâtiment autour de l’accessibilité des logements et de la chaîne du déplacement, pour que les personnes dépendantes puissent continuer à vivre chez elles et se déplacer. Il est parti d’un constat : le nombre de nouvelles places en hébergement ne sera pas suffisant pour faire face au vieillissement croissant de la population. Il faut donc adapter les logements pour que ces personnes puissent rester chez elles.

Le label Handibat

Afin de valoriser et de reconnaître les compétences techniques des entreprises du bâtiment en matière de travaux et d’aménagements liés à l’accessibilité, la Capeb a développé une marque nationale, le label Handibat. Pour que cette démarche soit au plus près des besoins réels des personnes âgées dépendantes ou handicapées, elle a été réalisée en concertation avec les acteurs de la politique de la mobilité et de l’accessibilité : secteur médico-social, secteur associatif, organismes de prévention, institutionnels…

Nous sommes tous des handicapés en puissance

2 500 entreprises ont été labellisées Handibat sur tout le territoire et beaucoup d’autres sont déjà formées. « Ces entreprises du bâtiment peuvent tout faire et répondre à toutes les situations. Elles mettent leur savoir-faire au service des personnes qui ont des difficultés d’accessibilité. Elles ont également le souci économique – l’accessibilité, ce n’est pas obligatoirement cher – et celui du beau. » Il insiste : « Quand on fait des travaux, il faut penser accessibilité », car « nous sommes tous des handicapés en puissance ». De plus, « ce qui bénéficie à certains profite en définitive à tous ».

Une partie du stand commun des organismes ayant organisé le forum habitat et prévention.

Sur le stand commun des organismes ayant organisé le forum habitat et prévention, le public était invité à se déplacer en fauteuil roulant . © Anne Pichot de la Marandais

 

Anne Pichot de la Marandais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *