Imprimer cet article Envoyer cet article

Prévenir le diabète

Picardie

contrôle de glycémie, réalisé par des professionnels de santé à l'initiative de la MSA  de Picardie

Deux journées de prévention du diabète lors de la foire aux fromages de La Capelle (Aisne). © MSA de Picardie

4,7 % de la population est touchée par le diabète en Picardie. Face à ces chiffres toujours en augmentation, la MSA de Picardie, en partenariat avec l’association française des diabétiques du Cambrésis et le Resoladi (Réseau de soins Laon diabète), a lancé une action de sensibilisation les 1er et 2 septembre 2012, lors de la foire aux fromages de La Capelle. Plusieurs délégués cantonaux MSA se sont notamment investis pour organiser cette opération.

L’objectif était de faire prendre conscience à la population de ce risque, trop souvent sous-estimé, et de détecter les diabétiques qui s’ignorent. Il est important de sensibiliser au plus tôt car la prise en charge tardive de la maladie augmente les possibilités de complication.

Des conseils sur le régime alimentaire

Sur le stand, les visiteurs intéressés ont pu bénéficier gratuitement d’un contrôle de glycémie, réalisé par des professionnels de santé : sept infirmières bénévoles se sont relayées et ont réalisé environ 600 contrôles (près de 30 % de plus que l’année précédente).

Des résultats qui ont permis d’orienter, si besoin était, la personne testée vers un dépistage plus poussé. Un courrier du médecin chef de la MSA était en effet  systématiquement remis aux personnes en hypoglycémie ou hyperglycémie, pour les inviter à consulter leur médecin traitant. Pour compléter le dispositif, une éducatrice pour la santé conseillait ces personnes dans leur régime alimentaire. Un rôle de conseil qui sera accentué pour l’édition 2013 de cette foire.

 

Le diabète est en expansion

C’est une maladie grave dont les complications sont redoutables : cécité, amputation… Le dépistage et la prise en charge sont encore insuffisants. Il est capital de dépister la maladie le plus tôt possible.

Si une personne avec un diabète adopte un comportement adapté et suit son traitement, elle peut vivre normalement. En revanche, un diabète ignoré ou pas soigné entraînera des complications médicales sévères au niveau des yeux, des reins, des pieds.

Le diabète est diagnostiqué par une prise de sang qui révèle un taux de sucre dans le sang (glycémie) anormalement élevé, supérieur à 1,26 g/l (à jeun). Il y a deux sortes de diabète : soit par absence d’insuline (diabète type 1), soit par résistance de l’organisme à l’insuline (diabète type 2).

Le diabète type 2 est le plus fréquent. Il représente plus de 90% des diabètes. En France, le nombre de diabétiques de type 2 est d’environ 3 millions et on estime que 500 000 diabétiques s’ignorent. En 2008, en Picardie, plus de 55 000 patients ont été déclarés diabétiques.

Les chiffres sont en évolution constante. La fréquence du diabète de type 2 augmente d’une manière explosive au point que l’on puisse parler de maladie de civilisation. Le nombre de diabète de type 2 a doublé au cours des dix dernières années. Tout fait penser qu’il doublera au cours des dix prochaines années. L’augmentation du nombre de diabétiques s’explique par des raisons démographiques (vieillissement de la population). et des raisons sociologiques (alimentation trop riche et sédentarité).

De plus, on note des disparités géographiques avec des taux très élevés constatés dans le Nord de la France. Cette géographie est probablement corrélée à celle de l’obésité.

--

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *