• A A A
  • Imprimer cet article Envoyer cet article

    Gloria Cabanel : « il faut s’occuper des jeunes »

    Élections MSA 2015

    Gloria Cabanel, élue 2e collège, présidente de l'échelon cantonal de Servian - Murviel-lès-Béziers (Hérault)

    Gloria Cabanel, élue MSA 2e collège, est présidente de l’échelon cantonal de Servian – Murviel-lès-Béziers (Hérault). © Gildas Bellet

    Élue MSA du 2e collège (celui des salariés) depuis 2005, présidente de l’échelon cantonal de Servian – Murviel-lès-Béziers (Hérault), Gloria Cabanel a mis son énergie et son entrain au service d’un projet expérimental de prévention des addictions qui démarre, avec une classe de 5e, au collège Alfred Crouzet de Servian. Visite.

    « Les jeunes, c’est l’avenir. Il faut s’en occuper. » En ce 8 janvier, au milieu des élèves d’une classe de 5e, Gloria Cabanel voit se concrétiser le travail qu’elle a entrepris avec son équipe d’élus de l’échelon local. Ambiance et dynamisme garantis à l’occasion pourtant d’un moment solennel – un bal de parapheurs pour la signature d’une convention avec l’établissement scolaire et l’ANPAA (association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie) –, qui marque le coup d’envoi d’un projet expérimental de prévention des addictions. « Le risque de dépendance des jeunes dans l’Hérault est alarmant, et nous avons voulu nous emparer de ce sujet. »

    Jour J au collège Alfred Crouzet de Servian
    Jour J au collège Alfred Crouzet de Servian
    Une classe de 5e va travailler sur la prévention des addictions.
    Une classe de 5e va travailler sur la prévention des addictions.
    Au programme : ateliers d'écriture et interventions de l'ANPAA
    Au programme : ateliers d'écriture et interventions de l'ANPAA
    Convention entre le collège, la MSA et l'ANPAA.
    Convention entre le collège, la MSA et l'ANPAA.
    Jean-Marie Passarieu, Carole Almont, Olivier Gibelin, Carole Crouzet.
    Jean-Marie Passarieu, Carole Almont, Olivier Gibelin,  Carole Crouzet.
    Une équipe satisfaite du travail accompli.
    Une équipe satisfaite du travail accompli.
    Et bientôt de nouvelles rencontres. A vos agendas !
    Et bientôt de nouvelles rencontres. A vos agendas !
    NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

    Une classe pionnière

    Nicole Baissette, une des élues MSA cooptée par le CCAS de la commune, a proposé à l’animatrice de l’espace jeunesse une action de sensibilisation à destination des jeunes du collège. « Du temps et des prises de contact ont été nécessaires pour mobiliser tout le monde, souligne Gloria Cabanel, mais la proposition faisait écho à une préoccupation du collège et la principale a ouvert les portes de l’établissement. » Des ateliers d’écriture démarrent, pris en charge par l’animatrice du CCAS, avec des interventions de l’ANPAA. Le professeur d’histoire-géographie réserve des heures dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté et l’infirmière scolaire est partie prenante.

    En ligne de mire, la création d’un support de communication pour la diffusion de messages de prévention et, pourquoi pas, une exposition finale des travaux. « L’idée est que la classe de 5e porte ensuite cette parole et sensibilise ses pairs, précise Carole Almont, la principale. Il s’agit d’un public assez jeune auprès duquel il est important d’engager une démarche de prévention car la consommation de tabac et de cannabis est une réalité de terrain. »

    Pour Gloria Cabanel et son équipe, épaulées par l’animatrice de l’échelon local, Marie-Catherine Apollis, ce coup d’envoi est une grande satisfaction : « On voit notre utilité sociale ». Cette femme dynamique, épouse d’un viticulteur, travaille à Groupama, dans la ville d’Agde. Elle avoue pourtant qu’au départ, elle ne voyait pas clairement, en tant que salariée, son rôle d’élue à la MSA du Languedoc. Mais, depuis, elle a pu mesurer l’apport des délégués sur le terrain.

    Un contact avec toutes les mairies

    « Notre premier travail, en début de mandat, a été de prendre contact avec toutes les mairies, afin de nous présenter, de nous faire connaître et de préciser que nous pouvions être sollicités. » Une initiative bien perçue. « Les agriculteurs, eux aussi, nous ont bien identifiés sur le territoire. S’ils ont un problème, ils viennent m’en parler. Ma première expérience en la matière a eu lieu avec des gens très mécontents en raison d’un problème concernant leurs cotisations sociales. Je ne me suis pas engagée à résoudre leurs difficultés mais je les ai écoutés puis orientés vers les personnes compétentes. Une solution a pu être trouvée, qui les a satisfaits. »

    Son propre regard sur la MSA a changé depuis qu’elle est élue : « J’avais l’image d’une structure très administrative, sans en percevoir toute la dimension humaine. Or, j’ai trouvé l’organisation très libre ; toutes les composantes sont représentées et chacun peut s’y exprimer. En prenant cette responsabilité, on voit notre organisme social autrement. Et je trouve qu’on ne le valorise pas assez. »

    Gildas Bellet

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *