Imprimer cet article Envoyer cet article

Répondre aux risques Nouveau plan santé-sécurité au travail (4/6)

p20_pour web copie

La santé-sécurité au travail, spécificité de la MSA, ambitionne de réduire le nombre d’accidents et de maladies professionnelles dont sont victimes les ressortissants. Car le métier présente des risques propres, révélateurs des problématiques de santé publique, qui traversent le monde agricole.

Élevage

Les activités d’élevage sont à l’origine de 56 % des accidents de travail des exploitants agricoles et de 55 % des coûts engendrés. Les activités d’élevage bovin sont les plus à risques, tant pour les accidents que pour les maladies. Le secteur hippique (entraînement, dressage, haras) arrive en tête des secteurs les plus accidentogènes chez les salariés, devant la sylviculture et l’exploitation du bois. Des accidents en lien direct avec le cheval dans les trois quarts des cas.

Exposition chimique

Un peu moins d’un tiers des salariés agricoles sont exposés à au moins un produit chimique. Hormis les produits phytopharmaceutiques, les expositions principales sont le fait des carburants (gaz d’échappement). Près de 10 % des salariés agricoles sont exposés à des produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) : gaz d’échappement diesel, huiles minérales entières, poussières de bois, silice cristalline… avec des expositions longues pour les deux dernières.

Chute de hauteur

Montée ou descente d’engins agricoles, déplacements à pied sans transports (sur une passerelle par exemple), travail avec des végétaux et conduite d’un animal… La chute de hauteur concerne 9,5 % des accidents de travail des salariés et 12,4 % pour les non-salariés.

Muscles et squelette mis à mal

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont les premières maladies professionnelles du secteur agricole. Les répercussions sociales, financières et humaines sont lourdes, mettant en péril le fonctionnement de nombreuses entreprises et exploitations agricoles (absentéisme, perte de compétences, désorganisation…).

 

Lire aussi

Nouveau plan santé-sécurité au travail. Sommaire de notre dossier.

Les priorités pour les filières à risques. La CCMSA a lancé son 5e plan santé-sécurité au travail en agriculture pour la période 2016-2020. Objectifs toujours affichés : aider les assurés à rester en bonne santé, diminuer les accidents au travail et les maladies professionnelles, accompagner les entreprises dans l’évaluation des risques et la mise en œuvre de mesures de prévention. Explications.

Un réseau en actions. Les experts de la MSA agissent au quotidien sur le terrain pour promouvoir la prévention des risques professionnels et soutenir les entreprises agricoles dans cette démarche. Illustrations avec les caisses du Limousin, des Portes de Bretagne et de Picardie.

Un plan en six lignes. En bref, les six priorités avec des actions concrètes à adapter aux réalités de terrain par les équipes santé-sécurité au travail (SST).

Prévenir le suicide en agriculture. La MSA a mis en œuvre, fin 2011, un plan national d’actions contre le suicide en milieu agricole. Présentation des actions réalisées sur la période 2011-2014 et de l’engagement de la MSA dans le plan 2016-2020.

--

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *