Imprimer cet article Envoyer cet article

Stress en agriculture : repenser son organisation du travail

Formation "stress en agriculture" avec la MSA MPN

© MSA Midi-Pyrénées Nord

Les 6, 17 et 24 février dernier se sont déroulées dans le Tarn-et-Garonne et le Tarn une journée de sensibilisation sur le stress. Ces rendez-vous s’inscrivent dans le prolongement des 53 formations déjà proposées auprès des exploitants, employeurs et salariés agricoles. A ce jour, plus de 750 adhérents y ont participé.

Quarante-cinq agriculteurs se sont retrouvés au cours de ces trois jours. Cette formation, basée sur l’échange entre participants et le travail en groupe sur des études de cas, avait pour objectifs de donner une définition du stress, d’en reconnaître les indicateurs et les symptômes et de proposer une méthodologie pour mettre en place des actions de prévention.

Au cours de ces journées, par l’intermédiaire d’un questionnement, il a été mis en évidence que les principales causes de stress sont les changements de l’environnement professionnel, la charge de travail et la frustration.

Transformation du métier d’agriculteur

La charge de travail est un facteur commun à l’ensemble des acteurs de l’entreprise, le stress lié à la frustration est plus spécifique aux salariés et aux conjoints d’exploitants, alors que le changement est une source de stress principalement ressentie par les chefs d’exploitation. De manière générale, ce diagnostic met en évidence la transformation du métier d’agriculteur au regard de l’évolution des contraintes économiques et politiques, et l’exigence plus forte du point de vue de l’organisation du travail et de la gestion administrative.

Ces journées ont permis aux exploitants de prendre conscience que le stress n’est pas une fatalité, mais qu’ils peuvent se maîtriser si on prend le temps de déterminer les facteurs de stress, étape essentielle pour pouvoir initier des actions de prévention.

En effet, en identifiant la cause pour la comprendre, on peut transformer les situations de travail stressantes pour éviter l’enchaînement des faits ou des événements qui font faire perdre pied et amener petit à petit à la rupture de l’organisme.

Pour accompagner les entreprises, la MSA Midi-Pyrénées Nord a élaboré un plan d’actions qui est ciblé sur le développement d’outils propres à chaque organisation du travail.

Appropriation d’une nouvelle organisation du travail

Pour ce faire, elle a élaboré une méthode d’accompagnement qui aide les agriculteurs à développer leurs propres outils de gestion intégrés dans leur quotidien : modalités de délégation de tâches, outils de planification, régulation des activités, charte de fonctionnement… Différents outils qui contribuent, d’une part, à mieux gérer les ressources humaines disponibles dans et hors de l’exploitation – notamment au regard des contraintes inhérentes aux tâches à réaliser – et qui d’autre part, fournissent aux exploitants les éléments nécessaires aux prises de décision les mieux adaptées à leurs projets organisationnels.

Le dialogue permanent avec l’ensemble des acteurs concernés, qui permet d’élaborer de façon participative ces outils, facilite la construction du collectif et l’appropriation durable de cette nouvelle organisation du travail.

Pour aborder la prévention du stress dans les petites entreprises, il est indispensable en premier lieu d’objectiver les facteurs de stress du système mis en place puis de mettre en débat au sein du collectif de travail pour pouvoir élaborer des actions au niveau organisationnel, actions qui seront l’expression du collectif.

Pour répondre aux demandes issues de ces formations, la MSA Midi-Pyrénées Nord va élaborer une nouvelle action collective sur le rôle du manager du chef d’exploitation.

Cette nouvelle formation sera proposée fin 2014 ou début 2015 à nos adhérents. Comme la formation stress en agriculture, elle sera gratuite. Pour plus d’informations, il vous suffit de contacter le service prévention des risques professionnels en téléphonant au 05 63 21 61 99 pour Montauban et Cahors, ou au 05 63 48 40 01 pour Albi et Rodez.

--

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *