Imprimer cet article Envoyer cet article

TPJ Auvergne : la carriola caracole en tête

 

La finale régionale des trophées prévention jeunes (TPJ) organisée par la MSA Auvergne s’est tenue à Saint-Beauzire (Haute-Loire), le 29 mars dernier. Douze équipes ont rivalisé sur des projets variés défendus avec vigueur. La santé sécurité au travail, une préoccupation décidément pas ringarde ! Va falloir se faire à l’idée. 

Alimentation des veaux : un chariot « molto bene »

Lycée professionnel agricole Louis-Mallet de Saint-Flour (Cantal).

Carriola

© Franck Rozé.

La carriola − « brouette » en italien − est un concept de chariot spécialement conçu par l’équipe des TPJ du lycée Louis-Mallet pour prévenir les TMS. Huit jerricans de 8 litres chacun (modulable), une distribution d’aliments fibreux et concentrés, une pharmacie et des rangements divers pour les tétines, par exemple, font de la carriola un outil « molto bene » (très bien) qui a su séduire le jury. Avec ses 80 cm de large, ses 2 m de long et son poids avoisinant les 150 kg, la carriola repart avec le premier prix. Le prototype n’a pas encore été réalisé mais s’annonce déjà comme une alternative évolutive moins onéreuse que les produits similaires déjà commercialisés. Pour la petite histoire : avec ce projet, les élèves ont prévu de financer un voyage d’étude en… Italie.

 

Être ferme sur les risques liés aux gaz de fermentation

Lycée professionnel agricole Louis-Mallet de Saint-Flour (Cantal).

Les gaz de fermentation

© Franck Rozé.

Pour ouvrir la présentation, l’un des élèves du groupe relate un fait divers qui remonte à 2004. Fernand intervient dans une citerne pleine de lisier non aérée. Sous l’action des gaz toxiques, il tombe inconscient. La personne qui vient alors à son secours s’évanouit également. Les deux victimes seront finalement sauvées, mais c’est un scénario dont l’issue s’avère souvent fatale. Les gaz de fermentation − ammoniac, méthane, sulfure d’hydrogène − sont présents à différents endroits de l’exploitation. Les risques pour la santé sont démontrés. Comment se protéger ? Les élèves du lycée Louis-Mallet préconisent des fosses et pré-fosses adaptées, des panneaux et affiches signalétiques, entre autres, notamment à destination du stagiaire. Ils ont réalisé un dépliant et une maquette impressionnante. Ils obtiennent le 2e prix.

 

Aménagements pour charger une benne en toute sécurité

Éplefpa (établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole) d’Yssingeaux (Haute-Loire).

Amélioration chargement et déchargement d'une benne

© Franck Rozé.

Que des élèves scolarisés en 1ère bac pro aménagements paysagers proposent des aménagements, rien de plus naturel ! Mais là, ils se sont intéressés au chargement et au déchargement d’une benne de camion. Des exercices physiques pratiqués généralement dans la précipitation et propices à engendrer de mauvaises postures. Trois idées pour faciliter le travail : un monte charge ; une bâche et sa structure pour se mettre à l’abri en cas de pluie ; des madriers de bois pour monter ou descendre dans la benne avec du matériel (brouette…) et transformables en banquette. Troisième prix de la finale régionale des TPJ.

 

Un jeu pour faire le tour des risques professionnels

Lycée agro-environnemental privé Saint-Joseph du Breuil-sur-Couze (Puy-de-Dôme).

MARPRA

© Franck Rozé.

Des élèves de 1ère bac pro et 1ère STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) s’activent sur le podium devant le jury. Ils installent le plateau du MARPRA, pour module d’apprentissage des risques professionnels du régime agricole. Un jeu de parcours giratoire ouvert à tous − enfants, stagiaires, salariés ou exploitants − dans lequel les participants doivent valider des compétences. Deux cent quarante questions (excusez du peu), des configurations à la carte, des thèmes répartis en productions agricoles, en aménagement ou transversaux (TMS, risques liés aux chutes, secourisme…) qui peuvent être adaptés selon les besoins… C’est le prix coup de cœur de cette finale régionale des TPJ.

 

Une combinaison customisée pour le port de charge

Éplefpa du Bourbonnais (établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole), site de Moulins-Neuvy (Allier).

Port de charge

© Franck Rozé.

Soulever, porter et déplacer une charge : un exercice pas anodin, à l’origine de l’apparition de nombreux troubles musculosquelettiques (TMS). Des élèves de bac pro CGEA (conduite et gestion de l’exploitation agricole) ont imaginé une combinaison pour réduire les efforts à partir de l’équipement de protection individuelle (EPI) traditionnel. Pas vraiment « fashion » mais très utile : une plaque de maintien au niveau des lombaires ; un ressort attelé derrière chaque jambe pour soulager les muscles à la flexion et à l’extension ; des élastiques accrochés aux gants ; des équerres sur les cuisses pour poser le rebord de la charge. La tenue est adaptable pour différents types d’activités et de gabarits.

 

Pour une utilisation raisonnée des produits phyto

Lycée agro-environnemental privé Saint-Joseph du Breuil-sur-Couze (Puy-de-Dôme).

Produits phyto

© Franck Rozé.

Les campagnes de sensibilisation se suivent mais les risques, eux, restent stables. Chaque année, en France, un agriculteur sur cinq est intoxiqué par des produits phytosanitaires. Au lycée Saint-Joseph, les élèves ne baissent pas les bras. L’équipe concurrente des TPJ avait décidé d’encourager les professionnels à se renseigner et à se former, via un attirail assez traditionnel : une grande affiche et un dépliant d’information. La plaquette revient sur la lecture des étiquettes, la signification des pictogrammes ou sur la règle des 5 M (milieu, méthode, matière, matériel, main-d’œuvre). Originale, elle n’oublie pas que tous les moyens sont bons pour transmettre le message de la prévention : on a apprécié le jeu des 7 erreurs.

 

Et une moisson de projets…

Le porte-pots ventral

Le porte-pots ventral

Les élèves du lycée d'enseignement général et technologique agricole Louis-Pasteur de Marmilhat-Lempdes (Puy-de-Dôme) ont ouvert le bal de la journée en présentant devant le jury le porte-pots ventral. Une innovation issue à 95 % de matériaux recyclés © Franck Rozé.

 

 

Filière équine : sécurité et accueil du stagiaire

MFR SALIGNY SUR ROUDON

L'équipe de la MFR (Maison familiale rurale) de Saligny-sur-Roudon était venue avec deux projets sur le thème de la relation entre maîtres de stage et stagiaires en vue d'améliorer la sécurité dans les élevages de chevaux. Maryline Andreau, enseignante en zootechnie équine, était également présente (debout et à gauche sur la photo) © Franck Rozé.

 

 

Risques d’incendie et agroéquipement

LYCEE DURDAT

Les élèves du lycée agricole de Durdat-Larequille (Allier) présentaient deux projets : l'un sur le thème des risques d'incendie sur les machines et les bâtiments ; l'autre sur les risques généraux de type organisationnel en agroéquipement. Accompagnés ici de Thierry Chagnon, enseignant en agroéquipement (au centre de la première rangée) © Franck Rozé.

 

 

Les risques sont dans le pré

ISVT LE PUY EN VELAY

L'équipe de l’Institut des sciences de la vie et de la terre (ISVT) du Puy-en-Velay (Haute-Loire) présentait un projet intitulé " les riques sont dans le pré ". Ils étaient accompagnés par Grégory Montchamp, enseignant d'EPS, de vidéo et de biologie (à droite sur la photo) © Franck Rozé.

Lire aussi

TPJ Languedoc Roussillon : Paris n’a qu’à bien se tenir
TPJ Armorique : coup d’envoi
TPJ Ain-Rhône : oiseaux de bon augure
 TPJ Alpes du Nord : pour la beauté du geste

Franck Rozé

Comments are closed.