Imprimer cet article Envoyer cet article

Un bol d’air pour des aidants

Village de vacances de Bussang (Vosges) - vue d'ensemble

© DR

Une solution de répit innovante, dans les Vosges

Rompre avec le quotidien en changeant de lieu et de rythme de vie, participer à des activités dans une ambiance de groupe en alternant moments de loisirs (excursion, relaxation, balnéothérapie, soirées animées) et de formation (gestion des situations d’urgence, information sur les atteintes et les troubles, acceptation de la maladie…), c’est ce qui a été proposé, durant cinq jours, à dix aidants, conjoints ou enfants d’une personne atteinte d’une maladie de type Alzheimer ou souffrant d’un handicap lié à l’âge, originaires du canton de Truchtersheim, dans le Bas-Rhin.

En plein cœur des Vosges, du 3 au 7 octobre 2011, accompagnés de leurs proches, dépendants, ils ont bénéficié d’un séjour dans le village de vacances d’Azuréva à Bussang. Une solution de répit, fruit d’un partenariat entre la MSA d’Alsace, l’Agirc Arrco Alsace et l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV). Une occasion de sortir de l’isolement mais aussi de profiter d’un moment de répit bien mérité pour lutter contre l’épuisement.

Une séparation n’est pas un abandon

Car souvent les proches qui assistent une personne âgée dépendante hésitent à demander de l’aide, voire la refusent, car elles se sentent le devoir d’accompagner la personne malade en permanence et vivent toute séparation comme un abandon. Quand s’ajoute au sentiment de culpabilité, la faiblesse des revenus, il est encore moins envisageable de prendre du repos et de partir quelques jours pour se ressourcer. D’où l’idée de la MSA d’Alsace d’organiser, en partenariat avec le comité régional de coordination d’action sociale Agirc Arrco et l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), ce séjour au village d’azurèva. Pour répondre aux désirs et aux besoins de chacun, pour certaines des activités, les couples aidants-aidés étaient « séparés » momentanément, les personnes dépendantes étant alors prises en charge. Mais malgré ce programme très adapté et attractif, les freins au départ sont restés importants et il a fallu une solide préparation en amont pour convaincre certains à partir, ont constaté les organisateurs.

Village de vacances de Bussang (Vosges) - piscine

© DR

Prendre le temps de s’occuper de soi

Dans ce village vacances, adapté aux personnes à mobilité réduite, les journées commençaient par une séance de relaxation et de gymnastique douce, puis étaient rythmées par des ateliers et des sorties permettant de tisser des liens entre « vacanciers ». Car un des buts était bien de favoriser les échanges entre les aidants mais aussi avec les trois professionnels d’une association, Int’Act, spécialisée dans l’accompagnement des personnes âgées, qui assuraient l’encadrement et l’animation, et avec un travailleur social de la MSA Alsace qui a accompagné le groupe durant tout le séjour. Prendre le temps de s’occuper de soi n’est pas forcément évident pour celui qui n’en n’a pas l’habitude. Mais le résultat est à la hauteur des espérances : certaines personnes se son transformées au fil des jours, ont-ils observé. Et quand on sait  que le moral joue sur la santé…

Marie-Luce Gazé Desjardins

--

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *