Imprimer cet article Envoyer cet article

Un hiver sans grippe

Une personne se fait vacciner dans un cabinet médical

© Téo Lannié/CCMSA Image

Elle touche chaque année environ 2,5 millions de personnes en France. Il est vivement conseillé à certaines catégories de personnes de se faire vacciner pour éviter des complications sévères. La nouvelle campagne a démarré le 6 octobre.

La grippe saisonnière

Le responsable ? Un virus qui évolue sans cesse. Elle se manifeste par une forte fièvre, des frissons, une grande fatigue, des courbatures, de la toux et peut entraîner des complications, parfois graves voire mortelles, chez les personnes fragiles : celles âgées de 65 ans et plus, celles atteintes de certaines pathologies (maladie chronique, cardiaque, pulmonaire, métabolique, immunologique…) quel que soit leur âge, les femmes enceintes, les personnes obèses.

Maladie contagieuse, la grippe se transmet par voie aérienne (projection de sécrétions par les postillons, la toux ou les éternuements), par contact rapproché avec une personne malade ou par contact avec les mains ou des objets contaminés. Le respect des règles d’hygiène (se laver les mains plusieurs fois par jour, utiliser des mouchoirs jetables…) limite la transmission du virus.

La vaccination

Moyen de prévention le plus sûr et le plus efficace, elle permet de se protéger soi-même et de préserver son entourage contre la maladie et ses complications. La MSA a invité cette année près de 1,4 million d’assurés à se faire vacciner.

Le virus de la grippe change tous les ans. La composition du vaccin doit donc être adaptée aux souches virales en circulation. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de se faire vacciner tous les ans.

La prise en charge

Pendant la campagne (du 6 octobre 2018 au 31 janvier 2019), la MSA prend en charge le vaccin à 100 % pour toutes les personnes à risque. Pour cela, elle leur envoie un courrier d’invitation et un bon de prise en charge. Le pharmacien remet gratuitement le vaccin sur présentation de cet imprimé.

Jusqu’alors, les adultes qui recevaient une injection antigrippale pour la première fois devaient avoir une prescription de leur médecin. Les modalités sont simplifiées cette année : toutes les personnes de 18 ans et plus pour qui la vaccination est recommandée peuvent désormais retirer leur vaccin à la pharmacie ; pour les moins de 18 ans, la prescription médicale reste indispensable.

Qui peut vacciner ?

Les professionnels de santé habilités sont les médecins, les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage d’un nouveau-né) et les infirmiers. L’an dernier, deux régions — l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine — avaient expérimenté l’administration du vaccin contre la grippe saisonnière par les pharmaciens. Deux autres régions leur emboîtent le pas cette année : les Hauts-de-France et l’Occitanie.

 

--

Comments are closed.