Imprimer cet article Envoyer cet article

« Un système de retraite universel se dessine pour l’avenir » Pascal Cormery, président de la MSA

Portrait de Pascal Cormery, président de la MSA. © Luc Pérénom/CCMSA Image

© Luc Pérénom/CCMSA Image

Les mutations démographiques, sociologiques, économiques participent à la recomposition des espaces ruraux et à l’évolution de la protection sociale.

Au cœur de ces mouvements, la MSA doit nécessairement faire preuve d’adaptabilité mais veut continuer d’être le repère et l’opérateur social de référence du monde agricole.

Organisme de protection sociale très présent sur les territoires ruraux et dans les villes intermédiaires, elle déploie de nombreuses initiatives locales qui témoignent de sa proximité avec les préoccupations des populations.

Illustrations dans ce magazine avec un forum sur l’inclusion numérique en Vendée, une journée de réflexion sur l’utilisation des produits phytosanitaires en Corse (lire le reportage), un éclairage sur la difficile cohabitation entre les éleveurs et le loup en Savoie ou encore un retour sur des échanges entre aidants familiaux et professionnels dans les Deux-Sèvres… Des dynamiques locales portées par des élus et salariés qui font émerger des idées, entreprennent et expérimentent avec les autres acteurs locaux.

Au plan national, l’enchaînement des réformes gouvernementales entraîne son lot d’incertitudes et d’inquiétudes. Alors qu’un système de retraite universel se dessine pour l’avenir, l’institution est partie prenante des débats et affiche la défense des intérêts et des spécificités du monde agricole. Elle fait des propositions en ce sens, également présentées dans ce numéro (consulter l’article). Son leitmotiv : contribuer à la rénovation d’une protection sociale équitable, solidaire, lisible.

--

Comments are closed.