Imprimer cet article Envoyer cet article

« Une formule adaptée à chaque famille » Un nouveau service pour permettre le répit (5/5)

 

portrait de Gabrielle Lacombe, directrice MSA Services Alpes du Nord.L’association Présence à domicile, qui porte le service de baluchonnage Bulle d’air, est l’une des structures mises en place par MSA Services Alpes du Nord. Sa directrice, Gabrielle Lacombe, revient sur les travaux préalables à la création de ce service de répit aux aidants, ses caractéristiques, son fonctionnement, son déploiement, le coût demandé aux utilisateurs, les aides possibles… Entretien.

 

Qu’est-ce qui a incité MSA services Alpes du Nord à mettre en place ce service ?

Notre réflexion remonte à 2009-2010, période à laquelle nous avons lancé une étude d’opportunité pour des services relatifs, notamment, à la problématique de l’épuisement des aidants. Leur besoin de répit est d’ailleurs identifié comme un axe prioritaire des schémas gérontologiques des trois départements du périmètre de la MSA Alpes du Nord : Isère, Savoie et Haute-Savoie.
Après avoir tiré les enseignements d’une étude comparative auprès des rares services similaires existants ou en expérimentation en France et en Belgique, et après une étude de besoins (par exemple par le biais de questionnaires remis à des aidants rencontrés à l’occasion de forums), nous avons rapidement été amenés à nous orienter vers une solution souple, accessible sur tout le territoire géographique des Alpes du Nord, répondant à des besoins ponctuels et en capacité d’offrir des interventions la nuit, le week-end, les jours fériés. L’activité d’un baluchonneur correspond à un remplacement d’un aidant familial ayant besoin de se libérer, de souffler, aidant qui n’est pas un professionnel. Il s’agit d’une mission d’accompagnement global pour assurer une présence, sécuriser la personne aidée et sa famille.

Quels sont ses plus par rapport à d’autres services d’aide à domicile?

L’association Présence à domicile, créée en 2011 pour porter les services Présence Verte (téléassistance) et Bulle d’Air (répit aux aidants) peut potentiellement intervenir 24 heures sur 24. Nous construisons des formules adaptées à chaque famille. Autre trait novateur : un service sur la durée, sans intervention successive d’une multitude de personnes.

Le fait de disposer d’un pool de baluchonneurs étoffé – environ une cinquantaine de personnes pour couvrir le seul département de la Savoie, le plus petit des trois – nous permet de cibler le profil de baluchonneur correspondant à la situation rencontrée.

Si jamais nous nous trouvons dans un contexte qui requiert des compétences ou des aptitudes particulières, nous sommes en mesure de trouver la personne appropriée dans ce pool. La formule a été conçue de telle sorte que, même si la famille habite en milieu rural profond, elle a l’opportunité de recourir au service.

Valérie Toneguzzi, assistante administrative et commerciale de l’association Présence à domicile.

Une personne hospitalisée dont le retour à domicile est proche mais des enfants sans solution, un aidant qui doit s’absenter pour un rendez-vous médical et a besoin d’une présence auprès de son parent, une personne qui souhaite savoir en quoi consiste l’activité de baluchonnage… Valérie Toneguzzi, assistante administrative et commerciale de l’association, est au bout du fil pour informer et orienter. © Gildas Bellet

Qui sont les baluchonneurs ?

Dans l’équipe constituée, 80 à 85 % sont issues ou diplômées des filières médico-sociales. Ce travail leur procure un complément de revenu et, pour certains, un complément d’activité ; un peu plus de 30 % sont des personnes retraitées.
Leurs interventions – plus longues que dans un service d’aide à domicile classique (ils vont se déplacer par exemple pour 12 heures, pas pour 2) – permettent une autre dimension dans la relation qu’ils installent avec la personne aidée.

La concentration des heures ne les empêche pas de mener par ailleurs leurs autres activités (professionnelles ou de loisir). La mission est donc attractive, malgré son caractère d’appoint.

Envisagez-vous des séquences de formation ?

Si leur mise en place n’est pas des plus aisées – l’association n’est pas employeur, il nous faut donc trouver des financements dans un autre cadre que celui de la formation professionnelle –, nous en prévoyons. Deux baluchonneuses participeront à la rentrée à une formation « Comprendre la maladie d’Alzheirmer et les pathologies apparentées ». 60 à 70 % des personnes chez lesquelles nous intervenons sont atteintes de ce type de maladie.

Comment fonctionne Bulle d’air ?

Nous avons opté pour un service mandataire : les baluchonneurs ne sont pas nos salariés – c’est la famille utilisatrice qui rémunère directement son salarié. Nous nous chargeons de toutes les formalités liées à l’embauche et à l’emploi et sommes en outre en astreinte – toujours joignables – vis-à-vis de la famille et des baluchonneurs ; nous assurons la continuité de l’accompagnement de la personne, l’organisation du suivi.

De nombreux travaux préparatoires ont été nécessaires avant le lancement du service (établissement d’un modèle de contrat, d’une fiche de transmission destinée au baluchonneur pour lui permettre de disposer de tous les éléments afin de pouvoir intervenir et réagir, processus de recrutement des équipes…)

Émilie Boisseau, responsable opérationnelle du service Bulle d’Air se charge de l’évaluation qui est systématiquement réalisée à domicile pour préparer l’intervention et identifier les besoins précis de la personne, s’occupe de la gestion administrative, de l’établissement d’un devis personnalisé, propose un profil ad hoc de baluchonneur en fonction de la situation rencontrée, prépare l’ensemble des éléments préalables à l’intervention (contrat, déclaration…).

Et, pour mesurer la qualité du service fourni, la satisfaction de la famille, les points de vigilance éventuels, une enquête post-intervention est systématiquement réalisée auprès de la famille et du baluchonneur.

Quid du déploiement sur les trois départements ?

La volonté politique affichée est bien entendu la couverture des trois départements de la MSA Alpes du Nord. Dans les faits, le démarrage a d’abord eu lieu en Savoie et les premières interventions commencent maintenant en Haute-Savoie et en Isère. Nous estimons que le service, créateur de valeur et d’emploi en milieu rural, couvrira intégralement les trois départements d’ici un à deux ans.

Quel est le coût pour les utilisateurs ?

La réponse ne peut pas être uniforme car la somme restant à sa charge variera en fonction de la situation de chaque utilisateur. Avant les aides et les déductions éventuelles, une intervention pendant 3 heures en journée revient à 45 €, pendant 24 heures d’affilée à 230 € en moyenne, et pendant tout un week-end à 430 €. Restera réellement à charge, si la famille est imposable, la moitié du coût puisque nous bénéficions d’un agrément qualité services à la personne ; la déductibilité des impôts est donc possible.

Des démarches ont par ailleurs été engagées auprès des conseils généraux pour une prise en charge du baluchonnage dans le cadre de l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA). En Savoie, le conseil général étudie systématiquement tous les dossiers APA pour lesquels un recours au baluchonnage est programmé et peut procéder à la révision du plan d’aide ; certains utilisateurs sont ainsi en mesure de bénéficier d’un financement dans le cadre de l’APA.

Il faut également signaler que la MSA Alpes du Nord a mis en place pour ses ressortissants une prestation de garde à domicile. Elle permet le financement de l’intervention, sous condition de ressources, jusqu’à 1.000 € par an.

 

Lire aussi

 

le reportage réalisé en Savoie, département dans lequel a démarré l’activité de Bulle d’air, portée par l’association Présence à domicile ;

le témoignage de deux « baluchonneuses » qui expliquent concrètement leur activité, et celui d’un client ;

la genèse du projet et son évolution avec Denis Cheminal, directeur de la MSA Alpes du Nord et secrétaire général de l’association Présence à domicile, et Thierry Blanchet, président de l’association.

 

Liens utiles

Le site Internet de Bulle d’air

La prestation de garde à domicile de la MSA Alpes du Nord

Le service de baluchonnage né au Québec

Baluchon Alzheimer en Belgique

Gildas Bellet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *