Imprimer cet article Envoyer cet article

Vieillir et s’épanouir en Pays de Redon

portrait de femme âgée

© Téo Lannié

27 % des 65-79 ans et 41 % des plus de 80 ans vivent seuls sur le Pays de Redon. Pour participer au bien-être des personnes âgées, la MSA et le centre local d’information et de coordination (Clic) du Pays de Redon ont signé une charte territoriale des solidarités avec les aînés, dont ils viennent de composer le deuxième acte. Coup d’envoi, début décembre, pour 17 actions issues d’une réflexion collective.

Maintien des relations sociales

« J’ai vu mes parents vieillir et je vois aussi autour de moi les personnes évoluer dans le vieillissement. On essaie de maintenir les personnes âgées le plus longtemps possible à domicile, avec des risques de perte d’autonomie et d’isolement. La question que je me pose est celle du maintien d’un lien social pour elles, la poursuite de liens intergénérationnels » Josette Esnaud, déléguée MSA, habite un grand village du canton de Pipriac (Ille-et-Vilaine). Afin de contribuer à la mise en œuvre de solutions pour prévenir l’isolement sur son territoire de vie, elle a pris part en 2014 à l’un des ateliers coanimés par le centre local d’information et de coordination (Clic) du Pays de Redon et la MSA (MSA Loire-Atlantique – Vendée et MSA Portes de Bretagne), trois partenaires engagés dans une charte des solidarités avec les aînés (voir notre dossier sur ce dispositif).

« Notre groupe était constitué de personnes motivées, aux casquettes diverses, au sein duquel j’ai pu apprécier la spontanéité des échanges. » Témoignant à ses côtés le 3 décembre lors d’une réunion de présentation des actions qui vont être développées dès le début 2015, Danielle Briand, également déléguée MSA et bénévole associative, souhaitait « être actrice sur un thème qui m’est cher, le maintien des relations sociales tout au long de la vie » et précise que « le fait d’être réunis avec un même objectif de prévention de l’isolement des personnes âgées m’a aidée à me sentir à ma place dans le groupe ».

Si toutes deux ont souhaité s’impliquer dans l’atelier thématique consacré à la prévention de l’isolement des personnes âgées, d’autres ont planché sur l’adaptation de l’espace de vie, l’aide aux aidants, la promotion de la santé. Quatre orientations avaient été déterminées, afin d’élaborer une série de réponses à la hauteur des enjeux pour la population âgée du territoire.

7 cantons sur 3 départements

« Une centaine de personnes ont participé à la réflexion, au cours de 31 réunions de travail, avec une volonté partagée de passer des grandes idées à la réalisation d’actions concrètes, souligne en ouverture de la rencontre, Jean-Marc Bernard, responsable de l’action sanitaire et sociale à la MSA Loire-Atlantique – Vendée. Le ton est donné, l’énergie doit être maintenue, voire amplifiée ». Particularité de cette charte, elle associe les MSA Loire-Atlantique – Vendée et Portes de Bretagne car le territoire d’intervention – le Pays de Redon – couvre sept cantons sur trois départements et deux régions administratives.

Premiers résultats de cette démarche de développement social chère à la MSA, qui implique élus, professionnels, responsables associatifs et habitants bénévoles : un concentré d’idées à découvrir sur chacun des pôles installés pour la rencontre – correspondant aux quatre axes de travail – et à concrétiser au cours de l’année 2015.

Chercher à améliorer la qualité de vie
Chercher à améliorer la qualité de vie
Réfléchir aux difficultés de mobilité sur le territoire
Réfléchir aux difficultés de mobilité sur le territoire
S'intéresser à l'adaptation du logement
S'intéresser à l'adaptation du logement
Le Dico des Zaidan : une mine d'infos
Le Dico des Zaidan : une mine d'infos
Lutter contre l'isolement des aînés
Lutter contre l'isolement des aînés
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Mobilité : des attentes fortes

Aux commandes de l’atelier consacré à la prévention de l’isolement, Marie-Andrée Richard, chargée d’études à la MSA Portes de Bretagne, présente les résultats des travaux de son groupe. « La question de la mobilité est ressortie dans tous les ateliers. » Le groupe y a particulièrement réfléchi dans l’optique de préciser les besoins aux élus du territoire. Une préoccupation qui rejoint celle d’Yvette Année, vice-présidente du GIP du pays de Redon Bretagne Sud. Elle indique que les trois communautés de communes formant le Pays de Redon songent à la mise en place de services de transport adaptés.

Car s’il existe des initiatives, de nombreuses personnes encore ne trouvent pas de solutions. « Pour affiner les besoins, nous avons envisagé d’organiser un état des lieux plus pointu sur une partie du territoire, précise Marie-Andrée Richard. L’idée est de réunir des personnes âgées qui ont des difficultés à se déplacer pour réaliser différentes activités ou démarches et de noter précisément leurs besoins et les solutions qu’elles mettent en œuvre pour se débrouiller. » Sur la Loire-Atlantique, il y a certes un début de réponse car un service de transport à la demande s’est organisé, mais les attentes sont encore fortes sur le territoire.

Les participants s’expriment : l’un fait état d’une expérience de transport solidaire, un autre pointe la nécessité de réunir un panel très représentatif car les demandes ne sont pas identiques selon l’âge… En projet aussi pour soutenir les personnes âgées souffrant de solitude, la création d’un réseau de veilleurs sur un groupe de communes, afin de repérer les personnes seules – « car chacun a un rôle à jouer », ainsi qu’une équipe de visiteurs bénévoles.

Un réseau d’animateurs Super Zaidan

Non loin, Antoine Chauvin, agent de développement social à la MSA Loire-Atlantique – Vendée, accueille les groupes pour leur présenter les initiatives de soutien aux aidants familiaux. Au menu : « L’information des médecins et des élus sur les structures et les dispositifs existants par le biais du Dico des aidants [contenu dans Super Zaidan, le jeu qui fera l’objet d’une campagne de promotion assurée par un réseau d’animateurs], la sensibilisation des aides à domicile par le biais d’un module de formation, l’organisation d’un forum et d’un spectacle, Tous aidants, pour sensibiliser le grand public », d’ores et déjà programmé pour octobre 2015.

Le groupe qui a planché sur l’adaptation du cadre de vie fourmille lui aussi d’idées. Adapter son logement, faciliter les accès, améliorer la performance énergétique, déménager… Que faut-il faire, quelles solutions envisager ? L’organisation d’un forum habitat a été décidée, afin de donner une information globale pertinente, de proposer des réponses sur les montages financiers possibles, de réunir en un même lieu toutes les structures agissant en matière d’habitat sur le territoire.

Rendez-vous en janvier 2015

Autres pistes : une bourse aux aides techniques, ou encore un logiciel pour sensibiliser à l’importance de l’adaptation du logement. Une première version de cet outil sera lancée au premier trimestre 2015 et testée par des professionnels qui se rendront au domicile des personnes. Les premières fonctionnalités permettront de visualiser un habitat adapté ou non, puis il sera doté de nouvelles possibilités après une première évaluation.

En matière de santé, la démarche retenue pour identifier les besoins prégnants a été celle de l’enquête. 56 personnes âgées de 61 à 97 ans (68 % de femmes) ont été questionnées, dans le cadre d’entretiens individuels ou en couple et de trois entretiens collectifs. Trois priorités pour les personnes interrogées : le besoin d’amélioration des services ; le maintien des relations sociales ; la santé. Des données qui permettront de définir un plan d’actions concerté.Tout le monde s’est mis en ordre de marche pour élaborer des propositions de réponses. Reste maintenant à transformer l’essai. Pour s’y atteler, les groupes de travail ont rendez-vous dès janvier.

 

En quelques chiffres

  • 83 832 habitants sur le territoire d’intervention du Clic du Pays de Redon.
  • 20 572 ont plus de 60 ans.
  • En 2030, la population du territoire sera plus âgée qu’aujourd’hui, avec 29 % de plus de 65 ans.
  • Trois catégories professionnelles sont fortement représentées par rapport aux moyennes bretonne et ligérienne : les ouvriers, les agriculteurs et les retraités.
  • 17 % des 55-64 ans vivent seuls contre 27 % des 65-79 ans et 41 % des plus de 80 ans.

 

Les 17 actions ENGAGÉES

Promouvoir la santé
• Enquête sur la qualité de vie et le bien-être des personnes âgées : une démarche participative pour la définition d’un plan d’action concerté.

Adapter son espace de vie
• Forum habitat : adapter son espace de vie et parcours résidentiel.
• « Troc-aidons » : bourse aux petites aides techniques.
• « Choisy-le-Toit » : habiter après 60 ans.
• Adapter son logement : outils de sensibilisation numérique.
• Plaquette d’information.

Prévenir l’isolement
• Mobilité des personnes âgées : préciser les besoins aux élus du Pays de Redon.
• Répertoire des actions existantes pour tisser ou retisser des liens sociaux.
• Soutenir les personnes âgées souffrant de solitude : sensibiliser la population, impulser un réseau de veilleurs, créer une équipe de visiteurs bénévoles.

Aider un proche âgé
• Séances de sensibilisation des aides à domicile à l’aide aux aidants ;
• Dico des aidants : outil d’information sur les structures et dispositifs de répit existants.
• Fiche info Clic à l’usage des professionnels pour connaître l’identité et le fonctionnement des services d’aide aux aidants.
• Forum : espace public d’information sur les services.
• Tous aidants, spectacle de sensibilisation grand public.
• « Super Zaidan ! »:campagne de sensibilisation grand public animée par des bénévoles.

Gildas Bellet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *